Tag Archive | fans

Prix du MP3 : le Bal de la perte!

TunePro.com, une plate-forme de vente en ligne au logo très horrible, a choisi de vendre sa musique à perte afin de se mettre sur la map! Sur le site de TunePro, on peut télécharger l’album complet d’artistes reconnus tels que Sarah McLachlan, pour aussi peu que $ 1,71 (USD). La compagnie a choisi de vendre de la musique à perte afin d’attirer un maximum de consommateurs et de les fidéliser. Voilà la motivation des dirigeants de TunePro  : «Nous pensons que cette stratégie attirera plus l’attention sur TunePro, qu’en déboursant des sommes ridiculement élevées en publicité». TunePro a choisi de dépenser son budget de promotion de cette manière. Après écoulement du budget, dans 2 ou 3 mois, les prix seront de retour à la normale.

La solution de TunePro est bien éphémère! À terme, leur plan fonctionne. Évidemment, puisque vous ne seriez pas là à lire mes lignes. Le bouche à oreille est enclenché. Les médias raffolent de ces stratégies loufoques. Ça fonctionne pour eux, évidemment… mais à très court terme! Parions que cette «idée de génie» en amènera d’autres à faire de même, non? On peut déjà s’imaginer qu’au moment où TunePro remontera ses prix vers la normale, une autre plate-forme de vente en ligne adoptera la même stratégie. Cela forcera inévitablement TunePro à réagir. Telle est la manière que l’on emboîte le pas dans le «Bal de la perte».

Voilà pourquoi la musique finira par être gratuite. Parce qu’il n’y a pas plus bas comme prix que 0,00$. Et si 0,00$ est un prix stratégique et temporaire pour une boutique qui cherche l’attention, personne n’est à l’abri du fait que ce prix devienne la norme. Depuis les CD à 23 $ en magasin, iTune a créé la norme du 99 cents la chanson. Tous peuvent créer une nouvelle norme, en autant que le prix soit toujours plus bas.

La  stratégie de TunePro est intéressante pour quelqu’un qui cherche à vendre autre chose que du mp3. Si TunePro avait autre chose à vendre, nul doute que le fait de dévaluer temporairement (ou en permanence) sa musique pour la transformer en produit d’appel (loss leader) aurait un effet sur les ventes de ses produits dérivés. Mais tel n’est pas le cas. TunePro n’a rien d’autre à vendre.

Ce genre de stratégie fonctionne pour les bands et les artistes qui cherchent l’attention des Internautes. S’il en coûte 80 000 $ en dépense promotionnelle pour atteindre le coeur de 40 000 fans, sachez qu’il n’en coûte pour un artiste que 720 $ en bande passante (coût du transfert d’information sur Internet) afin de permettre à 40 000 personnes de prendre gratuitement son album, via Internet. Seulement 720 $ pour récolter 40 000 courriels et ne plus jamais à avoir à dépenser quoique ce soit pour communiquer directement avec eux et leur vendre autre chose. Apple l’avait bien compris : Apple a des Macs, des iPhones et des iPods à vendre; la création du iTune Music Store était nécessaire pour offrir du contenu ordonnés à mettre dans ses dispendieux baladeurs; le mp3 à 0,99 $ n’était planifié que pour hameçonner les consommateurs de musique afin de leur vendre autre chose. Résultat : tant mieux si le iTune Music Store est profitable. Le fruit de cette boutique de vente en ligne ne représente pour Apple qu’un léger surplus dans ses prévisions globales, sans plus.

Je plains TunePro. Ça m’attriste en fait. Parce que je sais qu’ils ne feront jamais d’argent à vendre leur mp3 à 0,00 $ ou à devoir éventuellement compétitionner contre la toute nouvelle boutique de vente de mp3 créée par de jeunes «wizkids» ambitieux. Parce que pour un revendeur, une commission de 15% sur rien du tout, c’est encore rien du tout.

 

The Music Survival Kit | Le kit de survie en musique

(English follows)

Cela est un fait indéniable que le processus créatif est essentiel, voire vital pour l’artiste. Sans aucun doute, toute démarche artistique vaut en soi son pesant d’or.

Mais d’un point de vue de mise en marché, la musique ne vaut rien d’autre que le nombre d’oreilles disponibles pour l’écouter. Rien d’autre que le nombre de cœurs qui battent pour elle. Le succès de votre groupe, de votre carrière dépend d’abord de cela. Rappelez-vous que les marques top Fortune 500 auront toujours besoin de squatter votre précieuse relation avec vos fans afin de vendre leurs produits. En d’autres termes, ne vendez pas votre musique; vendez votre réseau! Prenez soin de vos fans en leur donnant votre contenu, votre musique, vos vidéos et l’accès à quelques tranches de votre vie. Arrimez-vous avec vos fans. Donnez à vos fans une raison d’être. Une raison de faire partie de quelque chose de merveilleux. Faites en sorte de les rendre conscient que leur implication a un impact sur votre évolution. C’est la chose la plus importante pour vos fans : faire partie de vous.

Le succès et l’argent suivront assurément.

This is an undeniable fact that the creative process is essential, even vital for the artist. Undoubtedly, for its creator, any art work in itself is worth more then anything else.

But from a marketing standpoint , the music is worth nothing less than the number of ears listening to it, the number of hearts beating for it. Your band’s value depends of this. And the Fortune 500 Brands always needs to squat your precious relationship with fans to sell their products. That’s how you’ll succeed in making money with your music. In other words, don’t sell your music, but sell your network; take care of your fans by giving them your content, your music, your videos, some parts of your personal life. Give them a reason to be. A reason to be part of something. Make them being conscious and involved in you career evolution. This is the most important thing they need : being part of…

Success and cash will surely come then.

%d blogueurs aiment cette page :