Et si Xavier Dolan avait été tokénisé?

En novembre 2017, l’artiste slovaque Gramatik a réussi l’exploit de recueillir 2,4 millions de dollars américains en 24 heures. Comment a-t-il réussi ce tour de socio-financement? En tokenisant ses droits d’auteur et en vendant une portion à ses fans. Aussi simple que ça. Alors, que serait-il arrivé si Xavier Dolan avait fait la même chose à l’époque pour financer son deuxième long métrage intitulé Les amours imaginaires?

Découvrez la suite de cet article sur FMC Veille.

 

La tokenisation de la propriété intellectuelle

Vous avez aimé les articles Blockchain: reproduire la rareté dans l’environnement numérique? et Blockchain: et si Xavier Dolan avait été tokénisé? publiés sur FMC Veille?

Ça tombe vraiment bien, puisque le 23 janvier 2019 aura lieu une conférence 5 à 7 portant précisément sur le sujet de la tokenisation de la propriété intellectuelle, en prenant le secteur de la musique comme principal exemple.

Découvrez tous les détails de cet événement sur Evenbrite :
https://www.eventbrite.ca/e/blockchain-tokenisation-de-la-propriete-intellectuelle-secteur-musique-tickets-53067055993

Blockchain : promesses et applications

Screenshot 2018-11-09 at 12.45.28Printemps numérique présente #intersections VOL.9

Le mercredi 27 novembre prochain, à compter de 17 h, Printemps numérique présente la 9e conférence de sa série #intersections. Pour l’occasion, le sujet de la blockchain et son application sera couvert de long en large.

Seront d’ailleurs soulevées les questions suivantes :

  • Qu’est ce que le développement de la blockchain implique pour les entreprises ?
  • Quelles sont les véritables opportunités ?
  • Quel est son niveau de maturité et son réel pouvoir disruptif ?
  • Quelles seraient les applications potentielles de la blockchain ?

Débutant avec 2 conférences en vue de mettre la table sur les conversation :

Suivi ensuite un panel animé par Catherine Mathys,  composé d’expert(e)s visant à débattre sur les questions mentionnées :

Horaire en détail :

  • 17h00 – 18h00 : Cocktail et bouchées, réseautage, zone expérience – Maison Shaughnessy, CCA.
  • 18h00 – 18h30 : Conférence d’ouverture – Théâtre Paul Desmarais, CCA.
  • 18h30 – 19h30 : Panel de discussion – Théâtre Paul Desmarais, CCA.
  • 19h30 – 21h00 : Poursuite du cocktail et bouchées, réseautage, zone expérience – Maison Shaughnessy, CCA

Pour réserver votre place :

https://www.eventbrite.ca/e/billets-intersections-vol9-blockchain-des-promesses-aux-applications-50043747195

Événement Facebook :

https://www.facebook.com/events/236513410370678/

L’Abécédaire de la science ouverte

Abécédaire de la science ouverte-coverTout récemment, l’Université de Cergy-Pontoise  de France m’a contacté pour réutiliser mon tableau récapitulatif des Licences Creative Commons que l’on retrouve lié à l’article Creative Commons 101, afin de l’intégrer dans un fascicule intitulé «Abécédaire de la science ouverte» destiné à leurs étudiants.

J’en ai profité pour leur demander la permission de vous partager ici la version numérique de ce document, qui est d’emblée voué à être imprimé.

Vous pouvez donc TÉLÉCHARGER CE DOCUMENT mis à votre disposition sous une licence [CC] BY-NC-CA.

C’est à dire que vous pouvez le partager, à des fins non-commerciales cependant, mais que vous ne pouvez pas l’adapter, le remixer. Et, pour toute utilisation, vous devez toujours en citer l’auteur, bien entendu.

Bonne lecture et bon partage !

 

 

Un pacte de générosité entre les créateurs et le public?

Le 20 septembre dernier, j’ai été invité à comparaître (sans menottes !) devant le Comité permanent du patrimoine canadien qui s’intéressait à vider la question sur les «Modèles de rémunération pour les artistes et les créateurs».

Au même titre que LE très célèbre Bryan Adams, que le juriste Daniel Gervais, ou encore David Bussières (RAM, Alfa Rococo) et Miranda Mulholland (artiste et autoproductrice), j’ai eu l’occasion de me prononcer sur des enjeux touchant le droit dauteur et les difficultés / possibilités en lien avec les «nouveaux points d‘accès» du contenu créatif… C’est à dire les ISP (Internet Service Providers) et les DSP (Digital Service Providers).

Screenshot 2018-10-05 at 14.53.40Pour lors, j’ai choisi de sortir des boules à mythe une vielle idée développée en 2012 par mes amis et moi, alors que nous étions dans un Think Tank nommé musiQCnumeriQC. Voici donc cette idée toute simple:

  • «Moduler les bourses et subventions des créateurs en fonction leur générosité envers leur collectivité»

 

De fait, dans ce mémoire de musiQCnumeriQC intitulé «Le virage numérique au Québec (Secteur musique) : Recommandations en 6 thématiques», nous avions à l’époque imaginé une mesure gouvernementale pour favoriser l’adoption et l’usage des licences Creative Commons afin de vitaliser notre domaine public et, conséquemment, garantir un meilleur accès à la culture et assurer une créativité sans limite ou crainte de violation du droit d’auteur d’autrui.

Screenshot 2018-10-05 at 14.53.59Tant qu’à y être, pour cette comparution, j’ai remixé l’idée de Daniel Gervais d’ailleurs reprise par le comité des «sages» du Forum sur le droit d’auteur à l’ère numérique dans leur rapport proposant une «assurance anti-piratage». Autrement vulgarisée : permettre au commun des mortels l’usage non-commercial des oeuvres sous droit d’auteur, moyennant une dédommagement des créateurs à l’aide d’une licence générale défrayée par les ISP et DSP, d’abord financée volontairement par l’abonné (End User).

Voici donc le vidéo de cette intervention de moi-même, suivi de David Bussières et Miranda Mulholland, de même qu’une retranscription écrite des intervention des participants à cette rencontre.

 

Et si vous voulez écouter Bryan Adams et Daniel Gervais, c’est par ici :

http://parlvu.parl.gc.ca/XRender/fr/PowerBrowser/PowerBrowserV2/20180918/-1/29904

Atelier : Les licences Creative Commons en musique et en art numérique

Le 22 octobre prochain, j’aurai le privilège d’animer un atelier sur les licences Creative Commons.

Cette formation de 3 heures offerte par Culture Bas St-Laurent, en collaboration avec la Ville de Rimouski, s’adresse aux artistes, aux diffuseurs de spectacles et aux travailleurs culturels.Screenshot 2018-10-04 at 21.58.51

  • Quand : 22 octobre 2018, de 15 h 30 à 18 h 30
  • Lieu : MRC de Rimouski-Neigette – Rimouski (salle à confirmer)
  • Coût : Gratuit
  • Nombre de places : 15
  • Date limite d’inscription : 2018-10-21

Information complémentaire ET formulaire d’inscription disponible ici.

Le droit d’auteur à l’ère du numérique : les licences Creative Commons en musique

En inventant l’imprimerie vers 1450, Gutenberg a provoqué bien malgré lui de grands bouleversements industriels, tant dans le domaine de la littérature que dans les manières de communiquer. Cette invention a d’ailleurs forcé la création de la première version du droit d’auteur, statuée 260 ans plus tard, en 1710.

La récente invention du Web par Tim Berner-Lee, vers 1991, a complètement bouleversé la manière de communiquer et de consommer le contenu culturel, désormais numérique.  Ce nouvel écosystème hautement disruptif exige une adaptation de notre traditionnel droit d’auteur.

C’est dans cet optique que le juriste Lawence Lessig a créé les licences Creative Commons, permettant aux créateurs de mettre leurs oeuvres à disposition du public dans un nouveau contexte numérique et interactif.

Lors de cet atelier, nous survolerons les profondes transformations qu’a subies l’industrie musicale depuis l’invention du gramophone. Nous découvrirons comment les différentes licences Creative Commons répondent en force à ces changements.

Les effets de la blockchain sur la propriété littéraire et artistique

Rapport du Ministère de la culture de France sur la Blockchain

Le 21 février dernier, le Ministère de la culture de la France publiait un rapport sur la blockchain et ses effets potentiels pour la propriété littéraire et artistique. Vous pouvez télécharger le document en question ici (30 minutes de lecture) :

http://www.culture.gouv.fr/content/download/182514/1995300/version/2/file/Rapport%20Blockchains.pdf

Voici ma version «Podcast» bricolée maison

Comme personne dans le milieu de la culture n’a trop le temps de consacrer 30 minutes de sa journée pour lire un rapport sur la chose, j’ai pris l’initiative de le faire lire par «Chantal», la voix synthétique canadienne que je préfère dans mon Mac. Et ça donne ceci qu’on peut écouter en conduisant ou en faisant la vaisselle 🙂

[écouter sur Soundcloud]

Plus précisément, c’est le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) du Ministère de la culture de France qui a commandé ce rapport de le cadre de sa mission sur l’état des lieux de la blockchain et ses effets potentiels pour la propriété littéraire et artistique.

Ont participé à la rédaction de ce rapport M. Jean-Pierre Dardayrol et Me Jean Martin, assistés de MM. Charles-Pierre Astolfi et Cyrille Beaufils, rapporteurs.