À propos \\ Contact

Photo de Guillaume DézielEnglish Version

Guillaume Déziel, adore cultiver ses relations privilégiées auprès des plus grands décideurs de l’industrie musicale, s’amuse souvent à se qualifier de «Casque Bleu de la musique».

Depuis 1994, l’année où il obtenu son DEC en Musique, Guillaume s’est tracé un parcours autodidacte transitant par l’enregistrement studio, le droit des affaires, l’entrepreneurship, la gérance et l’édition.

Guillaume a occupé divers postes de technicien à l’audio, notamment pour TVA (Quebecor Media) et la Société Radio-Canada. Cette courte incursion dans le monde du contenant l’a mené à sauter la clôture du côté du contenu, alors qu’il a assuré les relations de presse et la promotion d’artistes auprès des médias étudiants chez  Audiogram, en 1999-2000.

Par la suite, Guillaume a fondé sa propre entreprise de Relation de presse en milieu étudiant. Durant cette période, il a aussi été gérant de Tomas Jensen.

Mais comme la vie réserve parfois des surprises insoupçonnées, en 2002, Eworldmusic a invité Guillaume à faire son entrée dans le domaine inusité de l’Internet et la musique. Depuis, il a collaboré sur différents projets, dont la mise sur pieds du Concours Corrida et le service de découvertes en ligne de nouveaux albums Postedecoute.ca. C’est ainsi qu’il a approfondi le domaine de la mise en marché interactive, en collaboration avec 171 maisons de disques québécoises, avec Distribution Select, Distribution Exclusive DEP, Distribution Fusion III et LOCAL Distribution, ainsi qu’avec les fournisseurs d’accès Internet Sympatico de Bell Canada, Telus et Vidéotron.

Il a travaillé à titre de Directeur du développement des affaires, Acquisition et distribution de contenus, marché francophone pour Bell Mobilité de 2006 à 2007. Fort de cette expérience, Guillaume partage aujourd’hui ses connaissances hautement spécialisées avec ses pairs de l’industrie de la musique.

Côté implication sociale, Guillaume a siégé de 2004 à 2009 au conseil d’administration de Création Etc…, l’organisme notamment derrière le festival Vue sur la Relève. Il siège aussi depuis janvier 2008 au conseil d’administration de la SOPREF. Il agit parfois comme juge sur le comité de sélection artistique de Musicaction, aux finales des concours Ma Première Place des Arts et Cégep en Spectacle. Guillaume adore être aux premières loges de la relève… tant comme conférencier sur le Marketing Interactif à l’École du Showbusiness, à l’École Musitechnic, que par sa participation comme juge lors des divers festivals-concours. Guillaume a aussi enseigné 2 sessions du cours sur l’Industrie de la musique à l’Institut d’enregistrement studio du Canada (Recording Arts Canada / RAC). Il a donné deux ateliers à l’École Musitechnic et a prononcés une douzaine d’ateliers-conférences dans les derniers mois.

Guillaume est sans équivoque le plus grand défenseur québécois de la gratuité de la musique. Selon lui, la musique gratuite permet de donner rapidement de la valeur à l’image de l’artiste et, en conséquence, fait mieux vendre les produits dérivés de l’artiste. Pour lui, la musique enregistrée est un produit d’appel pour vendre d’autres produits ou services sur lesquels il existe encore des moyens de contrôle réels.

Guillaume explore aujourd’hui de nouvelles façons de commercialiser la musique. Il démontre d’ailleurs à ce jour des résultats éloquents dans le cadre de la mise en marché du groupe Misteur Valaire.

Si vous croisez Guillaume lors d’un congrès de l’ADISQ, de RIDEAU ou du MIDEM, n’hésitez pas à le saluer.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 155 autres abonnés

%d bloggers like this: