Le premier Félix pour… un album gratuit!

Le 24 octobre dernier, Misteur Valaire remportait le Félix de l’Album de l’année – Musique électronique à l’Autre Gala de l’ADISQ. Fait coquasse à noter : c’était le premier Félix décerné à un album qui est disponible en téléchargement au prix désiré («Pay What You Want»).

À titre informatif, l’album de Golden Bombay seulement a trouvé à ce jour 25 270 preneurs dans 58 pays différents. 7 770 l’ont préféré en format physique, 2 722 en format numérique (via les boutiques de vente en ligne, tels que iTune) et 14 778 se sont procurés leur copie téléchargeable via la plateforme «Pay What You Want» de Misteur Valaire (au www.mv.mu).

Sur cette dernière plateforme, nous avons pu remarquer qu’approximativement 25% des fans-téléchargeurs ont choisi de payer en moyenne 6,70$ pour Golden Bombay. En revanche, près de 75% des gens on choisi de ne pas payer pour l’album.

On remarque que le montant moyen payé par téléchargement était plus élevé dans les semaines suivant le lancement de l’album, en mai 2010.

On remarque aussi que le prix payé en moyenne par les Français de France est de 5,91$ (3,78€), soit 13,3% de moins que ce que paye les Canadiens. Remarquez, les Canadiens sont habitués de laisser du pourboire! 🙂

Au total, si on prend l’ensemble des revenus récoltés divisés par le nombre de téléchargements en mode «Pay What You Want», nous arrivons à une moyenne de 1,71$ par téléchargement. Plus précisément : cette moyenne est de 1,91$ au Canada et de 0,87$ (0,62€) en France.

Dans tous les cas, les fans-téléchargeurs ont laissé leur adresse courriel pour recevoir leur lien de téléchargement de l’album. Bien que le nombre total des téléchargeurs de l’ensemble des albums de Misteur Valaire soit estimé à près de 60 000 personnes situées dans 58 pays différents, la liste d’envoi de Misteur Valaire compte plus de 31 500 destinataires actifs, dont 67% sont situés au Canada, 24% en France, 2% en Allemagne et 7% situés dans le reste du monde.

À l’heure actuelle, Misteur Valaire a fait plus de 300 concerts, dont 64 en France et 20 en Allemagne.

Advertisements

About Guillaume Déziel

Acteur dans l'industrie québécoise de la musique et fervent défenseur de la musique gratuite comme moteur économique d'une nouvelle industrie mondiale.

One response to “Le premier Félix pour… un album gratuit!”

  1. ÉL says :

    Chiffres super intéressant – ce serait vraiment bien de pouvoir comparer le montant venant de la vente d’un disque qui revient à l’artiste (après toutes dépenses) vs la même chose pour le virtuel (après toutes dépenses, plateforme de téléchargement compris).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :