Le financement dans 10, 20 ou 30 ans?

Le 19 mars dernier, la Chaire L.R. Wilson de la Faculté de droit de l’Université de Montréal organisait une vidéo-conférence intitulé «Financement + numérique dans 10, 20, 30 ans …».

Au menu de cette rencontre de futurologie juridique animée par le Professeur Vincent Gautrais, l’avocat en droit des affaires Me David Tournier nous a d’abord fait un intéressant survol sur une révolution financière en marche.

À cette brillante présentation d’introduction, trois personnes ont eu l’occasion de réagir et d’approfondir, dont Me Maya Cachecho en première réponse, moi-même Guillaume Déziel en deuxième et Julien Brault en troisième.

Je vous partage donc ici la vidéo de mon intervention ici :

Finance fiction (ou SciFi)

Dans ma partie, j’aborde le concept de monnaie fiduciaire (plus que jamais inflationniste). J’y soulève d’ailleurs une réflexion concernant le billet vert américain, sur lequel il est écrit sans gène «In God We Trust»… En effet, il nous faudra de plus en plus une foi inébranlable pour y croire, puisque selon l’ex-trader Anice Lajnef dans cette vidéo, on fait présentement face à 7 bulles :

  • Bulle immobilière
  • Bulle des marchés des actions 
  • Bulle obligataire (marché de la dette)
  • Bulle des inégalités sociales
  • Bulle de la dette publique 
  • Bulle des ménages
  • Bulle de la dette des entreprises

J’y parle aussi de #disruption. De l’avènement du principe de décentralisation en finance. J’y mets en perspective la CeFi (Centralized Finance), la DeFi (Decentralized Finance) et, si vous me permettez ce jeu de mot éditorialiste… la SciFI (Finance Fiction). 🙂

Bitcoin… pour le crime (dés)organisé?

Je réagis face à la légende urbaine voulant que Bitcoin soit associé aux activités criminelles… En fait, seulement 0,34% des transactions sur la blockchain bitcoin seraient associées à des transactions illicites (selon la firme de surveillance industrielle «Chainalysis»).

Petit conseil d’ami, d’ailleurs : si vous voulez faire le mal, faites-le bien. Et surtout pas en y laissant des traces indélébiles sur une blockchain… Donc si vous prévoyez faire des mauvais coups sans laisser de traces, n’utilisez surtout pas de cryptomonnaies. Et, par ailleurs, vous devriez aussi songer à déclarer vos gains et pertes au fisc, avant qu’il ne reviennent 70 ans en arrière, un jour. Découvrez-en plus ici : Comprendre les impôts sur Bitcoins / cryptomonnaies avec Crypto Impôt.

Désolé. La récréation est terminée dans ce monde ouvert, transparent, sans frontière, neutre, public et résistant à la censure.

The Stop Game

J’y parle aussi de désintermédiarisation en prenant la défunte plateforme «Napster» comme exemple. Je pose la question «Et si Napster avait été une dApp, plutôt qu’une App?». Notons qu’une dApp est le diminutif de «Decentralized Application».

À cet effet, j’effleure l’affaire GameStop que j’ai affectueusement rebaptisée l’affaire «The Stop Game»; cette histoire où des milliers de traders du dimanche se sont coordonnés sur Reddit (/wallstreetbet) pour faire grimper, via la plateforme de finance démocratisée «Robin Hood», le cours d’une action qui, visiblement, était manipulée à la baisse (vente à découvert ou «short») par quelques avides brookers (Hedge Funds). Cette opération de type «Occupy Walstreet» puissance 1000 a eu l’effet de générer des pertes évaluées à 6 milliards pour ceux qui avaient parié sur la mort de GameStop. Découvrez toute l’histoire en détails sur ce vidéo GameStop : quand les traders d’Internet partent à l’assaut de Wall Street.

Dans ce contexte, j’y fait l’exercice de futurologie suivant : «Et si Robin Hood avait été décentralisé?» Et si aucune autorité centrale n’avait pu intervenir sur la plateforme afin d’empêcher les boursicoteurs d’acheter en mode «surenchère» ladite action? Dans l’univers centralisé de Robin Hood, il y aurait eu «intervention» des autorités de la plateforme pour stopper l’hémorragie chez les vendeurs (à découvert) qui souhaitaient garder le prix de l’action vers le bas; à un certain moment donné, il n’y était plus possible pour personne d’acheter l’action, mais seulement de la vendre, selon cette balado intitulée «SOB #452 Gamestop, Wall Street and the Avocado Toast Revolution». 

D’où mon envie de renommer cet épisode «The Stop Game».

Or, dans ce monde vers lequel nous fonçons désormais à toute allure, un monde de finances décentralisées, distribuées, pair-à-pair, un monde où les plateformes seront faites de Unstoppable Code, personne ne pourra éventuellement intervenir en faveur d’un joueur ou au détriment d’un autre. Point barre.

Un équilibre peut-être libertaire, certes un équilibre fatalement indécrottable.

Finances et tokenisation

J’y parle de la tokenisation de bien intangibles en expliquant la différence entre le token non-fongible (ERC-721) et le token fongible (ERC-20). J’y parle de la possibilité de pouvoir partager automatiquement des revenus grâce à des contrats intelligents. 

J’y parle d’ailleurs de socio-financement par le moyen de la tokenisation. Ce qui une semaine plus tard a fait les manchette : les NFTs ! Quel timing.

Bref, toutes sortes de sujets qui touchent la blockchain et la finance. Une révolution en marche qui, selon le Hype Cycle de Gartner Research, jouira d’une adoption massive entre 2022 et 2027. Ça, c’est demain.

Un monde où vous êtes le banquier

Et je termine en vous rappelant que, dans un monde de finance décentralisée, vous êtes votre propre banquier.

En ce sens, si votre mantra était d’ordinaire «In God We Trust» (les yeux fermés, que l’argent imprimé «Out of The Thin Air» a vraiment une valeur tangible…), sachez que dans un monde de cryptomonnaies décentralisés et déflationniste, votre nouveau mantra sera «Not Your Keys, Not Your Coins».

Bonne écoute !

Guillaume Déziel

Un avis sur “Le financement dans 10, 20 ou 30 ans?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.